01/07/2017

258e : Yo au-dessus des flots



Yohann Esprit nous régale et devient shérif.


Grand Rémy, revenu d'Islande et de la banquette suédoise, n'a pas vu son frangin StOl gagner  ce soir-là. Ce sera pour une autre fois, mais il faut qu'il se dépêche car il va bientôt filer au Chili.


StOl aurait bien aimé faire un after avec sa camarade, mais ça a été sans moi qui étais obligé de me lever dès potron-minet, pour installer les babioles à l'espace Hermès en vue de la finale des premiers Grand Prix Jeunes de Paris, une création d'Yves Lamorelle pour faire émerger d'une façon juste et nette les joyeux drilles qui auront le plaisir et le privilège d'intégrer la "Paris Chess Team 2017-2018".


Grand Rémy a retrouvé son Elo d'antan : 1020, diantre !

Sa soeur, elle, a préféré kibbitzer.

Sébastien bosse avec Kayvan, Gabrielle et tous ceux de la CB : il a fait, tout seul, son premier (comme écrit sur le Canard) tournoi officiel d'échecs, et ma foi s'est très bien débrouillé. J'espère qu'il en refera d'autres.


La jeune Marianne Bo aurait pu largement faire partie de la Paris Chess Team en son temps, quand elle était petite poussine, puis poussine et pupillette chez PJE, c'est à dire il y a moult.
Elle est venue fêter dignement son diplôme en cette soirée de 258e Rapide du 30 juin 2017 : elle va enfin pouvoir assister le jeune CalistriX dans ses palpations kinésiques.
Beaucoup de monde en terrasse, donc, pour fêter avec elle ce nouveau diplôme.

Morgan voit, semaine après semaine, que c'est dur d'engranger des points. Moi, aussi.

Ceusses de l'Essonne sont venus, et ils ont bien gagné. Mention spéciale au démiurge Roland, qui fait ici son plus beau tournoi. BravO champion. Mais où est la Duvel ?


Les jeunes Pierre et Clément ne sont pas venus, ils ont préféré être frais le lendemain pour le premier Fide du Val d'Yerres.


La Cerise revenait de Lettonie, le pays de Tal. Il représentait la France pour le championnat d'Europe des échecs gymniques, et il a bien bossé. Je le félicite.

Malik préparait son chIp, ainsi que Marianne; qu'ils sachent que MariO va les rejoindre à la Halle Carpentier, et qu'ils vont être appariés ensemble. Mais non, il fera l'Open A.

Ruben Slagter, des Pays-Bas, n'était pas repassé au café de l'East Bunker depuis son interview avec MaxissimO pour la télé néerlandaise, et la première participation du champion français au très fort tournoi de Wijk an Zee. Il a bien failli remporter ce 258e Rapide, mais Yo lui a raflé la mise lors de l'ultime ronde.

L'autre Yo - le vrai, le peintre, va partir 3 mois au Guatemala, et il nous a fait l'amitié de passer avec nous sa dernière soirée parisienne.


Tout comme Mike et Marianne, il connaît bien Marseille, ce qui fait qu'il a tout de suite reconnu Voy, le loup blanc des Danaïdes qui faisait sa première apparition à l'Est Bunker. Voy aurait aussi bien pu décrocher la palme, mais ses obligations l'obligeaient à ne faire que 4 rondes.
C'était un réel plaisir de croiser celui qui fait vibrer les échéphiles du vieux port.
Qu'on débouche un PétrUs pour PetrOv !

Hamid a frappé fort. Le lendemain, il était avec Anatole et le Che au tournoi de solidarité pour Anne-Marie et Leïla au centre Jean Lurçat à Montreuil, où ils ont bien cartonné.


C'était aussi le grand retour de Marc K, pas L H (il n'a pas osé jouer). Il a bien gazé.

Bon, on doit désormais, à cause du CollectOr qu'il nous l'a ramené du LucO semble-t-il, faire avec le dénomme Louis-Alexis, qui se met toujours dans mes pattes quand il ne le faut pas. Bon, c'est comme cela. On n'y peut rien. Désormais, il joue et marque.


Lé O Largy, notre shérif éternel s'est fait dépasser par O livier.

Ici la GAD, à vous la lune.

Enfin, last but not least, j'ai enfin rencontré le jeune talent Marc R (pas L H !) et ses parents. Ils n'ont pas regretté leur soirée. Ce n'est pas Paj le Mage qui me l'aurait envoyé directement. Et ils ont dû insister auprès de Manu. Bref, Marc connaît désormais l'adresse que tout échéphile doit connaître. Il viendra faire le ChIp, lui-aussi !

Merci, qui ?