20/10/2014

168e : Pilou prend le mildiou

 Pilou remporte brillamment sa deuxième étoile de shérif lors de ce 168e Rapide.

Il se défait magistralement du jeune maître américano-ukrainien Edward dit EdT, dans une finale de Dames où il disposait de pions supplémentaires.

Grand seigneur, il ne fait même pas appel à l'arbitre pour réclamer le gain sur coup irrégulier de son adversaire suivant les nouvelles et terrifiantes règles adoptées par la Fide en juillet 2014 pour les tournois rapides. C'est dire !

Un coreligionnaire de son école de Golden Boys, qui fêtait avec moult Picons sa nouvelle accession dans le monde du salariat, n'a pas eu la même délicate attention à mon encontre, diantre !



Il faut dire qu'au piano, avec moins de vingt secondes à la pendule (contre dix minutes) et une position désespérée depuis le 5e coup (!), et des kibbitzeurs fin connaisseurs (dont les fameux Art in the Bishop, Ti' Bo & Joe) qui se gargarisaient à l'avance des différentes nuances et variations possibles à venir, P'ti Jean n'avait pas vraiment le choix...


D'autant que je lui avais déjà servi cette ouverture seize mois auparavant, en l'honneur de Deborah K, qui en a déjà gagné et perdu un paquet de la même semoule !


Un autre valeureux est passé sous les fourches caudines de cette nouvelle et malheureuse législation des rapides : GuizmO qui avait fait le plus dur, face au géant titré MaestrO cOmpOser , avec un Fou  et un pion d'avance, il commet... le coup irrégulier qui perd !


Saluons ici la performance de Clément Dé, normalien à ses heures, qui tilte à 1900 Elo pour ce 168e (et non à l'associé), et a décidé de venir renforcer nos équipes de N4 qui lui ont paru bien faiblardes à vrai dire lors de la première ronde. Et en plus, il a doublement l'oeil pour repérer les bonnes grilles et grives de l'ivraie.

On ne sait pas ce qu'est devenu Justin, le libraire à deux pas du Luco : un petit tour et puis s'en est allé. Du coup, je l'ai remplacé au pied levé face à Casque d'Or. La photo est bien sûr là pour témoigner : une pièce de plus, une nouvelle fois.
Mais comment fais-je ? Bon, au final, Rémix gagne.


Cyprien connaissait bien le jeune Gabriel. Cela ne l'a pas empêché de prendre une bulle. Ti' Bo s'est plus méfié. Il se souvenait de sa dernière (et difficile) partie contre lui. Cette fois-ci, il blinde pour l'emporter avec assurance. Baptiste et Gabriel font ce week-end les championnats de France de blitz et rapide à Louis Lumière.

Un autre membre du club de Yerres est passé : le papa de Coralie. Il n'était pas venu seul, et avait démarré très tôt dans la soirée. Finalement, on était sur la même longueur d'onde; et comme son dernier adversaire s'était envolé vers l'Argentine (c'est fou, cette fuite des égos, me soufflait Casque d'Or, qui lui aussi a  pourtant dû prendre la poudre d'escampette passé la ronde 3) c'est naturellement moi qui l'ai remplacé.

Pour le plus grand plaisir de Frédéric et Marianne qui voyaient tous les bons coups que je m'évertuais à ne jouer... jamais ! Fête !

Adrien, MaestrO Composer, lui a fait deux petits tours : il attendait Nouk! Nouk ! que nous n'avons pas vu. Sinon, je pense bien qu'il aurait encore cartonné.
Isabelle, quant à elle, trinquait tranquillement. C'est plus tard qu'elle jouera.

Kouvitch a pu échanger quelques bribes avec Michel Hileyan, pas sur la nouvelle école des échecs que Levon va créer à Erevan, mais sur Marseille où il va déménager la semaine prochaine.


Mike était présent en tant que spectateur. Il est venu encourager son ancien président de la Canebière, Michel qui s'en sort toujours à merveille au Café de l'Est Parisien, sauf contre Ti' Bo, mais là c'est une autre paire de manches (seul Brocol peut lui subtiliser une nulle sans prendre le Pont d'Arcole).

On en a su plus sur la performance de Mike de Marseille lors de ses deux premières rondes de N1 à Mulhouse. On vous a déjà narré sa victoire nette et éclatante, face au nouveau maître international alsacien Patrice Lerch. On ne comprenait pas sa défaire ronde 2. J'ai maintenant l'explication : bien que majeur, et doublement vacciné, Mike s'est fait avoir comme un bleu par... "le piège de la Tour Blanche".

Non ? Lui-aussi, comme quoi...


Dans une position égale, alors qu'il lui restait 10 minutes à la pendule, contre quelques secondes à son adversaire, ayant gribouillé toute la première demi-page de sa feuille de partie, il sort en griller une pour rentrer quelques dix minutes plus tard, et apprendre qu'il était... tombé au temps !
La feuille de partie marquait sa césure à 36 coups (comme 6 flingues) et non 40...
Ah, les quarantièmes rugissants.


Or donc, il y a encore des clubs qui utilisent cette vieille tactique, comme naguère la Tour Blanche.

Et pas seulement cette "tricky mood" si j'écoute mon camarade Ti' Bo me narrer ses contes des mille et un seconde... de la pendule ! Ah Cécile, ma fille...

On comprend mieux alors le score sévère infligé à cette équipe de valeureux joueurs.


Certains clubs sont prêts à payer rubis sur l'ongle, et rugby au pied, les frangins didymes EdT, alors qu'au Café de l'Est Parisien, d'aucuns n'ont pas apprécié outre mesure leur anglais mâtiné d'expressions infra-chatoyantes à l'endroit de nos plus brillants éléments.

Nous sommes donc prêts à les échanger contre quelques pépites, ou boutanches de fluides trimégistes.

L'écrivain Jacques du Point G nous a assuré de sa présence, mardi 11 novembre 15h, au fabuleux Mean Green Mother's Blitz (13 rondes de 5 min) qui se déroulera au Café de l'Est Parisien; Boumedienne et Zine-Eddine aussi.

Agnès et Marianne (qui méritait la place de n°1 au tournoi associé) ont pris leur ticket pour le 5e festival de la Tour Blanche du 22 novembre. Vous aussi, ne tardez pas si vous voulez bénéficier des tarifs réduits.

Vendredi prochain, vous nous retrouverez dès 20 heures, à la maison de quartier Lounès Matoub à Montreuil, pour le 12e Rapide du Bas Montreuil, gratuit (pré-réservation indispensable) organisé par Tous aux échecs !

Et le lendemain, toute la journée, non au Tamil Chess de l'église, mais de nouveau au Café de l'Est Parisien, pour la 7e édition du tournois Echecs On Line (en chair et en os).

N'oublions pas non plus l'installation d'Isabelle Roy (la "chambre des fantasmes")  à la Maison Rouge en plein coeur de Paris.

3 commentaires :

Clément Stahl a dit…

un gros rapide bien solide, bravo à Pedro Luis de la Mancha. J'espère que les Asturies étaient au nirvana.
vous avez de nouveau perdu la grille ?
La lame,
en direct de la réunion : http://open2014.echiquierdunord.re/

X. a dit…

Al, la Réunion...
Embrasse Sylvain L de ma part.

Pour avoir le classement, il faut double-cliquer sur 168e Rapide en bleu.
La grille est sur le site de la FFE (tournois, Paris, 17/10/14, 168e).

Bon tournoi sous le soleil !

Clément Stahl a dit…

goeter, on a déjà évoqué les bons vieux souvenirs. Silvain L a la forme : il est de nouveau étudiant mais n'a pas perdu le coude.