29/04/2017

250e : and So on...


Erkhembayar tire sa révérence : il rentre en Mongolie, après quasi deux ans passés en France.
Il va nous manquer.
Il va bosser la littérature française du 17e siècle chez lui, et il pensera à nous.
Et nous penserons à lui, et à ses séances endiablées de marathon.


Hayk le Tonique a bien failli arrêter ronde 3; je lui ai demandé de continuer, du coup il marque deux points, comme les meilleurs.


Vous n'en croirez jamais vos oreilles : Craig, le vainqueur du tournoi international de Santorin (GRE) était là. Et il a bien failli remporté le 250e Rapide.

Jose-Luis n'en ai pas revenu : en plus de sa librairie de Santorin, notre Américain préféré a également ouvert une librairie à.. Madrid !
Et il passe quelque temps à... Toulouse. Du coup, devinez dans quel club il est licencié.

Apparié à la dernière ronde, à la première table, il s'incline face à Jude So, qui remporte une nouvelle étoile.


Ange a failli tout gagner. Il termine sur la 2e marche du podium, avec le Rayon Vert.


Rivet Fixe faisait sa première apparition à l'East Bunker, il gagne directement une blanche grâce à sa partie face à Williams, qui jouait ici son tout premier tournoi et... gagnait.

Il faut dire qu'avec son frérot Arnaud, Niçois, il a été à bonne école.


Aurélien est heureux : en fin de tournoi, il retrouve et son Elo Rapide et son bracelet Thaïlandais.

Comme quoi !
A demain, à la Mairie du 4e : un festival d'échecs de... 3 jours !

Ici la GAD, à vous la lune.