09/07/2018

1er Rapide Fide de la Maison de la culture Arménienne.



Incroyable, qui l'eût cru ?

C'est le maître Batave, Ronald Van der Linden, qui gagne le jamboree-jimbalaya !

Il aligne le record, et bat sur le fil Bébé W : 32 rondes en  50 heures du vendredi 6 juillet à 20h30 au dimanche 8 juillet à 19h30 en participant d'affilée aux 301e Rapide East Bunker (7 rondes), 1er Blitz Fide de l'Indépendance (16 rondes), 1er Rapide Fide de l'Indépendance (9 rondes).

Ouatch !


La paire Alban/Ruben du Mans font la manche et repartent avec 225 kinios, bravo : ils sortent premiers avec 8 points sur 9, sur ce 1er Rapide Fide de l'Indépendance, pas comme la veille.

Une cadence Fischer inédite, concoctée par maître Hayk, en 15 minutes + 10 secondes par coup qui en a étonné plus d'un, mais enchanté les Seniors, qui ont toujours besoin de plus de temps que les jeunes.


C'est la jeune Shanti de Noisiel qui remporte le Prix féminin, au nez et à la barbe de Zaza Queen.

Son frère Ananth lui avait refilé le tuyau : lui-même gagnant la veille et le jour même le prix de sa catégorie.

Beaucoup de prix se sont d'ailleurs rajoutés tout au long de la journée.

Impossible de tous les détailler ici, rappelons simplement que Timoléon l'Afrique gagne le 2e prix de sa catégorie Elo : une invitation à venir jouer le 2e Rapide Fide de l'Indépendance, l'an prochain en juillet 2019 à la Maison de la culture arménienne à Paris.

C'est dire la performance réalisée par la petite Emilie Nègre, du club d'Orsay, qui le bat dans les premières rondes de la journée !

Mais diantre pourquoi avoir peur du quinqua Philippe H, complètement rincé après avoir joué, non pas une (et quand bien même d'ailleurs !) mais 25 parties en deux jours de forte chaleur, et surtout  après avoir raté cette finale mémorable avec pion Tour + Fou (de mauvaise couleur) et Roi contre Tour et Roi de la terrible joueuse Zaza Queen.

C'est parti pour 20 minutes de finale (avec l'incrément de 10 secondes à chaque coup) et l'avancement du pion Tour qui remet à chaque pas 50 coups au compteur  avant de pouvoir déclarer la paix des braves.

Inénarrable, en plein vent et sous le soleil, Zaza Queen ne saisit pas sa chance !

Elle aurait pu forcer l'échange des Tours au moment critique de l'alignement des astres (qui aurait mené au petit désastre le camp attaquant en lui imposant de facto le match nul avec pion Tour et mauvais Fou), mais à la fin, impensable c'est quand même le terrible Pat Patatras ! qui clôt la partie de l'Isséen et de la Clichienne, avec tout le matos des Tours encore sur l'échiquier.

Dingue !

Mince, je n'ai pas la photo.

Moawia du Haut Soudan et ValentinO n'en croient pas leurs yeux.

Les transferts démarrent.

Au passage, recevrai-je un jour les excuses du pôpa... ?


Le jeune Clément B prend cher sous les yeux ébaubis du petit Solal, élève d'école maternelle.
Il joue contre Ronald, vainqueur du jamboree-jimbalaya, et Canaliste.

Le champagne a coulé à flots, au grand dam de Bébé Bi et du duo italien Franco/SergiO (qui, eux, ont quand même grand trinqué), mais diantre ValentinO et Zaza Queen étaient heureux : on allait quand même pas gâcher 10 bouteilles en les servant à la mauvaise température.


Prince Gab, comme de coutume, prend un prix de catégorie.

Le champion de Paris, Auguste Droin, a bien failli ne pas avoir son prix, du premier des - 20 ans. Il est bien trop jeune : Pupille !

Le prix de l'Arménie revient à Hayk.

Le prix du Libanahay revient non pas à la Reine Saba mais à Wissam, qui pour une fois, double son fils CarlOs !


MaestrO James laisse filer sa chance, tout comme hier les maîtres Wojtech, Chelly et Kamran.

Le jeune Adrian, bien connu des joueurs du LucO, invité par Bébé W, réussit à être le "spoiler" du tournoi : il fait chuter quelques cadors.

En revanche, pas de nouvelles du dernier pré-inscrit : Acide Chitrique n'est finalement pas venu.

Hayk Mirimanian monte sur la 3e marche du podium.

Pour retrouver le classement final, cliquez ici.