10/12/2008

Retour sur les critériums

Face à une actualité très chargée, c'est avec une semaine de retard que nous vous livrons le condensé de cette folle première ronde de critériums.
Le Canal aligne, cette année, deux équipes de plus que l'an passé, soit 3 équipes en tout dans trois compétitions différentes : en Tour, Fou et Cavalier.
Espérons qu'elles feront aussi bien que l'équipe d'il y a deux saisons qui, rappelons-le, avait décroché le titre suprême en critérium "Dame" face à la valeureuse équipe de Clichy (avec un Mario à quasi 100% si j'ai bonne mémoire, et un autre à quasi 0% de matière grasse, euh... grise).

Deux capitaines faisaient ainsi leurs premières armes : Frank en Tour et Fabien en Cavalier.
Coups de maître pour leurs coups d'essai, chapeau !

Tour :
Match nul, au Café I, face à Vincennes.
Victoire du coach Frank, et de Jean-Baptiste (M. 100%). Frank étrennait sa premier match d'équipe sous les couleurs du Canal. Bravo à lui.
Défaites de Pierre au 1er échiquier et de Laurent.


Cavalier :

L'équipe se place, d'ores et déjà, en tête du tableau, avec une victoire d'équipe sur le score de 3 à 1 contre Puteaux.
Victoires d'Alain (l'autre M. 100%), David et Marlène.
Fabien étrennait son premier match en cadence longue (défaite) et son premier coaching d'équipe (victoire).
Bravo à toute l'équipe !


Fou : tout l'art du coaching !

C'est un vieux briscard qui prend en main les rênes de cette équipe pour la mener jusqu'au podium : Philippe.
Nous ne résistons pas au bonheur de vous livrer son secret pour motiver ses troupes : un mail express au petit matin du match, léché de derrière les fagots, dont nous vous reproduisons un court extrait pour ne pas tout dévoiler :


A ce compte, je délivre ma devise pour l'équipe et cette citation personnelle pour amener l'équipe dans les meilleures conditions de la premiere ronde:
" Les échecs sont la vie, plus qu'un sport, c'est un art pour une façon de penser; le jeu du philosophe dans toute sa puissance, là où le plaisir se trouve lorsque les orgasmes ont atteint le coup final et magistral du baiser de la mort sur le roi." Et ça marche !

L'équipe fait tomber le vainqueur de l'an passé (Issy les Moulineaux) sur le score sans appel de 3 à 1.
Victoire de Charles, Ludovic et Thomas.
Défaite du capitaine, au premier échiquier, toujours lucide après cette superbe victoire :

Cela aurait pu faire 4-0 avec ma partie où je me trouvais avec un énorme avantage positionnel, mais un mauvais coup m'a fait perdre cette partie que je n'aurais jamais dû perdre.
Réponse acerbe du coach de remplacement, trouvé la veille du match et qui finalement n'a pas eu à se déplacer :
Je savais bien qu'avec moi cela aurait fait 4 orgasmes pour le Canal !!