10/09/2016

Le Chameau plus fort que Yolafi, dingue !

Quoi de plus naturel que d'essayer de présenter au plus grand admirateur du Gorafi, la jeune grand maître féminin des échecs Yolafi, passée directement de Chine à l'East Bunker pour business à savoir tenter de défier le plus fort joueur du Canal.


On se souvient qu'il y a huit ans lors du tournoi des 10 nations, c'est son ancien colocataire, Jibé, qui nous avait présenté au Café K la jeune joueuse Lingli, qu'il allait tout simplement épouser quelques années plus tard, et suivre en... Chine.


Hier, Yolafi, cornaquée par Witold Cayzac (1770, promo 1985), a gagné tous ses matches fors celui contre Vincent qui a eu très chaud (la seule partie d'ailleurs qu'elle ait jouée lors du 220e rapide officiel).


A la marge du tournoi, en blitz de 5 min, elle a écrasé tout le monde, dont le célèbre Stef l'Aquitain.


Et Yolafi de me demander : "Où est passé le plus fort joueur du Canal ?".


Comment lui dire que Mike de Marseille, après avoir battu Xavier Wundermann (histoire d'assurer la parité, ronde 1) s'en était allé à vélo dans ses pénates, à l'autre bout de Paris, tandis que ses camarades Vinz et Andreî trinquaient ailleurs à tout va.

Déjà qu'elle ne voulait pas me croire quand je lui disais qu'Aurélie venait du Japon.

Simplet, du pays Basque, est passé en coup de vent : a-t-il eu simplement la chance de croiser le fer avec Yolafi ? Que nenni, c'est Witold qui était à l'ouvrage.


Le grand maître afro-américain, Maurice Ashley, a désormais le gîte et le couvert à Rosny sous Bois, de fait on le verra peut-être un jour débarquer à l'East Bunker nous demander :
"Mais où est passé le plus fort joueur du Canal ?"
Pas sûr, que là, Mike débarque au quart de tour.
En tout cas, il nous fait savoir, qu'il y aura bien un 2e Paris Grand Chess Tour cette année.


C'est finalement Lorenzo qui emporte le 220e Rapide de l'East Bunker.
Vous trouverez ici la fameuse GAD créée par Fred Just (merci à lui !) retraçant le parcours et les performances de chacun.
Le Chameau devrait très vite passer Marshall.


C'est tout le bien qu'on lui souhaite.

L'autre grand maître féminin de la soirée, Pauline du Point G n'a pas joué, elle a préféré fêter avec force boutanches et kinios la double victoire de la France (dont celle de Matoche) lors de la première ronde des olympiades de Bakou avec Petitéglise, Isabelle et Mimile le Clichien, qui du coup, a dû s'enfuir après avoir démarré en trombe (et tout sourire) comme à son habitude le 220e rapide.

Rappelons qu'en partie lente, Mimile est à 1 à 0 face au Canal. Euh, en fait non; rectification, en partie lente Mimile le Clichois est à 0 face au Canal : le Redoutable est passé par là !