31/12/2016

236e : le Kig ha farz pour Stéphane Pinçon !



Stéphane Pinçon, notre cowboy préféré, remporte le 236e Rapide East Bunker. Tchin !

Avec 6,5 points sur 7, il a survolé le tournoi.
Même si Captain Franz, dans une belle position, s'envoie en l'air en se faisant mater en Un.


SalopedO se vautre en touchant le pion h6 et... le fond sous l'oeil vigilant de l'arbitre !

Les élèves de Vincennes vont grand féliciter leur professeur bien aimé.

Fred Lub n'avait plus joué au Café de l'Est Parisien depuis 4 ans : il a bien aimé. De 130 kilos, il est passé à 76 kilos grâce à la pratique effrénée du badminton et du vélo. Dingue !


Gabi, lui, souffre fort dans ce début de partie non orthodoxe, mais délivrance : je bouge un cavalier comme un fou : il siffle la fin de la récré.


Dommage que je ne sois pas tombé sur notre camarade vandopérien (champion du dernier Fide 608 avec 4,5 points sur 5 et une victoire sur Xavier Wonderboy) qui se baladera bientôt à 22 à l'heure; avec force boissons, il perd partie sur partie et sa Dame contre Marianne, mais se redresse in fine, pour finir sa nuit avec Fiddle Lolo, et non Lolo du Cello. Le violoncelle, c'est pour Fred' Lub.


Un camarade venait du Liban, en passant par les Etats-Unis.

PaolO, lui, ne pipait pas un mot d'italien. Et pourtant, dès le bac en poche, il est parti direction Milan, où il suit des cours de gestion et d'économie en... anglais. Il est passé pour les fêtes à Paris, et a renoué avec délices au plaisir de croiser du bois au Café de l'Est Parisien, devenu East Bunker depuis. Il y a reconnu MoMo et Bébé W, et cela lui a fait plaisir.


Yegonzo sauve sa partie in extremis. Ouf !

Renaud et Cédric signaient ici leur premier tournoi officiel.

Jean-François revenait pousser du bois après 5 ans d'absence. Il repassera à l'East Bunker.


Et le dernier vainqueur du dernier tournoi du 608 finit ici après la... 15e place. Dingue !

Des frères Jacques, c'est le Roi du Nunchaku qui l'emporte : c'est bien simple, Robert a failli tout simplement gagner le tournoi, pas moins que ça !


Francis ne s'appelle pas François, qu'on se le dise. Il a signé ici quelques brillantes parties.

La GAD pour ceux qui veulent tout savoir.


Yegonzo ne pense pas uniquement au plat traditionnel breton, fait d'un mélange de porcs et de blé noir, qu'il va avaler dans une semaine en famille, non, il pense également  fortement à Francis Ford T qui, il y a cinq ans, alignait victoire sur victoire au premier échiquier de son équipe de nationale.

Eh bien, ce sera à mettre au crédit de la nouvelle équipe fédérale élue si le quidam reprend enfin de nouveau une licence et la compétition, car pour l'heure il se contente de nous lire dans sa campagne lustrée.

Francis, si tu nous lis... Tu sais ce qu'il te reste à faire : écrire un petit mot à Yegonzo en utilisant l'appli "commentaires".

Et dire que Yegonzo ne croit pas que Maître Slim va mordre la poussière. Heureusement pour lui, il ne parie pas.