17/03/2013

2 scotchs, 1 Bourbon !



Deborah Pass, il y a 3 ans passée une heure certaine au Café I, ne se souvenait plus bien de l'ordre des coups de la partie jouée en 1972 par correspondance entre Trippe et Skoneczna, et du coup c'est elle qui avait perdu avec les Noirs contre moi (vous pourrez retrouver la scène et les photos sur ce blog).

Tintin chez les Kalmouks , contempteur des  "échecs primitifs Tf3" (sic), lui, l'avait bien en tête depuis sa plus tendre enfance.

Bernard Bourbon se doutait bien que ... Db5 était douteux.

Tous trois étaient présents au 166e Fide du Club 608, et témoins ou participant de la scène.

Bernard va bien réussir son plan : capturer mon Cavalier, mais deux coups plus tard il va abandonner, car lui, va perdre sa... Dame (10 coups de jouer) !!!

Encore une miniature de Bébé W.

Décidément, j'enchaîne les miniatures victorieuses dans ce tournoi,
Ce qui fera dire à Deborah que je ne joue que des "peaux de banane".
Comment dit-on "peaux de banane" en anglais, je ne sais.
En tout cas, sa réflexion fera "psychoter" dur son camarade "Art in the Bishop" (portant classé 3 catégories au-dessus de mon étiage) qui m'avouera avoir recherché mes parties de poireau sur le net en décryptant les photos prises lors du tournoi de St Ouen et ailleurs, et tentera ainsi de se préparer au mieux : en vain, il aura droit à un tout autre traitement. C'est ainsi, lui une nuit sur un PC, et moi une nuit dans la "Fosse aux Ours" avec Sacha, Stol et Alexander.


Merci à mon camarade Pierre Chenu, qui non content de m'apprendre les délices de la partie Fritz, m'a conseillé la lecture du fameux livre de Iakov N dans lequel j'ai puisé cette merveille.
Merci également à JiMomo Galmiche et au Zouave Damiano qui m'ont aidé à mieux  piger les différentes variantes de la partie il y a déjà... seize ans dans un bar de Paname !

Comme quoi, la mémoire, ça aide !

Les échecs contre Alzheimer !