25/02/2010

Andreas Ragnagna renvoyé dans ses cordes par El Picador

On ne saurait mieux s'exprimer qu'El Picador.

Je lui laisse donc la parole :

"Mon cher Andreas, heureusement que mon honnêteté ne se mesure pas aux opinions d’un dirigeant fou, assoiffé de pouvoir et jouant le petit cacique local.

Mon message abordait surtout ton appel polémiste à tous les destinataires de ton mail, et pas vraiment à la demande de Gibé. Malgré mon ton cordial et mon appel à l’apaisement, c’est plus fort que toi, il fallait que tu envoies ta petite provocation minable …

Chacun comprendra que ton attitude systématique consiste à relancer une fois, puis une autre, puis encore et encore … des polémiques stériles, des piques, des insultes même, tantôt aux dirigeants de la FFE, tantôt aux responsables des départements ou enfin, aux dirigeants des clubs.

Ton cas est particulièrement intéressant car il montre les ravages qui fait sur les personnalités médiocres l’obtention d’un pouvoir, aussi petit et illusoire soit-il.

Tu as réussi à donner ses lettres de noblesse au poste de secrétaire général, devenant le président à la place du président, le trésorier à la place du trésorier, le directeur technique à la place du directeur technique et le directeur jeunes à la place du directeur jeunes, ou du moins l’adjoint omnivore de tous ces postes. Complet comme tu es, j’ose espérer que tu as pris aussi le poste de femme de ménage à la place de la femme de ménage !

Tout passe par toi à un moment ou un autre, devenant l’interlocuteur de la Ligue pour chaque secteur, avec plus ou moins de pertinence mais surtout avec un ton méprisant et donneur des leçons envers tes interlocuteurs. Toutefois, dans le secteur « jeunes » je suis très sceptique sur tes capacités. Je n’oublie pas que, à une époque pas si lointaine où ion pouvait boire un café calmement avec toi, tu m’avais avoué que dans ton club vous n’acceptiez pas l’inscription des jeunes de moins de 16 ans. Trop « bruyants », les jeunes ne sont pas les bienvenus dans ton club. Je connais donc ton « attachement » hypocrite pour ce secteur.

Je sais bien que tu passes tes journées à vomir ta bile haineuse envers tout le monde. Je m’attends donc à une réponse mal inspirée de ta part, toujours loin du fond des problèmes. Je te le dis tout de suite : je te lirais avec amusement car ton « cas » est digne d’étude, mais je ne donnerais aucune suite au niveau des arguments techniques ou politiques, puisque je ne reconnais pas en toi un interlocuteur ni légitime ni crédible pour les secteurs que je gère. Tu n’argumentes presque jamais des problèmes qui peuvent nous diviser, tu te limites à insulter les personnes pour dévaloriser ses arguments. Mais quoi de plus normal que de se « limiter » quand on est soi-même très limité dans sa capacité à débattre sereinement avec autrui?

Je tiens à préciser à tous les destinataires que je ne t’écris pas en tant que DTN adjoint. C’est le licencié et l’individu qui te répond, puisque c’est mon honnêteté que tu as mis en doute.

Enfin bref, je te souhaite une belle continuation, dans ton monde plein de conflits, des mails débiles, des mensonges et désinformations … toutes ces choses que tu manies fort bien et que visiblement, te permettent de te sentir vivant et occupé. Je pense que je ne pourrai plus intervenir quand tu enverras ta réponse rageuse, car je ne compte pas passer mon temps libre à me laisser entrainer dans tes pathétiques batailles épistolaires. Pour ce qui est de mon temps de travail, on a beaucoup de travail au siège et même si nous avons pris l’habitude de perdre beaucoup de temps à cause de toi et tes agissements, j’ai quelques priorités. Et tu l’auras compris, ta petite personne n’est plus une pour moi.

Avec mes meilleures amitiés."

El Picador

3 commentaires :

dominique a dit…

El Picador a très bien exprimé le sentiment de beaucoup !

Jean a dit…

Mais où en est cette AG ? où en est cette augmentation de licence ? pourrions-nous avoir un peu d'infos ?

R2C2 a dit…

Un petit chef d'oeuvre de lucidité que cette lettre.
Cela dit j'imagine A. Ragnagna en bigoudis et fichu, le chiffon à la main, entrain d'astiquer les bureaux de la Ligue°))) !