21/03/2009

Top 16 et 43ème Rapide : un mariage réussi

Ceux qui ont gagné lors de la première ronde du Top 16 qui se jouait à Clichy n'ont pas eu peur de venir faire un saut au café I pour s'encanailler avant d'affronter la ronde 2.
C'est ainsi que les joueurs du 43ème Rapide ont pu croiser quelques GMI : Cyril (accompagné de son papa) vainqueur de Kamran, Alberto victorieux contre Jordi (MB de Noyon), et quelques autres. Nous n'avons pas vu Patrice Babault, auteur d'une superbe victoire hier, ni Karine ni Aurélie, ce sera pour une autre fois. Karine, Karine !
Au micro, Kyla Brown, la chanteuse de jazz préférée d'Arnaud, accompagnée d'un très talentueux pianiste et d'un non moins extraordinaire contrebassiste.
Carton plein pour un autre musicien : le clarinettiste Marc Simon, aux échecs et au pipeau, chapeau !
Retour du crayoniste Olivier Chaltiel, qui c'est promis, signera bientôt ses toiles.
Come-back de Frédéric Joubert, croisé la veille, en pleine grève dans le XIème, des étincelles, toujours.
Premières armes pour Michel Russelo et Pierre Balquet qui reviendront goûter la cuisine et la compétition.
Nicholas Manning, très bien secondé, est donc arrivé cette fois-ci... à l'heure. Mais où est passé David Haffner ?
Philippe Sebban les fait toutes craquer sur... eBay. Il se met donc aux échecs, loin de toute tentation, pense-t-il... Mais a-t-il vu le nouveau coach de notre ami australien ?
Stéphane Laborde est prêt pour monter une cascatelle de Rapides à Paris, centré sur les - 1800 Elo.
Mais des rapides, on les monte ou on les descend, Stéphane ? (affaire à suivre donc).
Marlène remporte l'excellent recueil de chansons de Marc Havet ("Du bout du bar"), que je vous conseille d'aller voir absolument sur scène au "Magique" (42 rue de Gergovie 75014) avant extinction des feux.
Merci à Pascal de nous avoir fait connaître JF, qui se mélange les six dans les neufs : il signe ici une belle performance (pour du beurre : remercions comme il se doit Andreas Ragnagna en votant mercredi pour lui).
Fabien Richet, saura maintenant quoi répondre aux internautes de France Echecs : les franciliens l'ont voulu, ils l'ont eu. Les parisiens en veulent encore, ils l'auront à vie ! Avec lui, les échecs plaisir sont bien partis ! Merci à nos amis fédéraux, mais attention aux baudruches et autres coquecigrues !
Impedimenta !
N'oubliez pas d'aller faire un tour sur site cultissime de notre partenaire Chess & Strategy, vous aurez des tarifs réduits sur le Championnat de Paris des - 2200 Elo. C'est toujours bon à prendre, et en plus vous vous cultiverez dans la joie.
Grégory s'épuise à blitzer et essayer de convaincre le vainqueur de l'Open B du championnat de Paris de tenter ici sa chance : il y laisse deux points et se fait doubler par Julien, qui va lutter pour le club tout ce week-end, et trouvera quand même le temps de faire un saut au Top 16 à Clichy, ouah !!!
Ce n'est qu'en toute fin de nuit qu'on aperçoit Frantz, avec Alberto, Inna , Deborah, Nicolas.
Guillaume ne gagne pas son pari : mais 16 heures par jour, c'est beaucoup, même pour un ancien diplomate.
Aux premières loges, cela cognait ferme.
Mais c'est finalement Jean-Jacques qui remporte la palme, seul reçu 5 sur 5 par ses coreligionnaires.
Derrière c'est le quintette : tous à 4 points ! Le premier au départage, Jean-Paul Metral, sait maintenant ce que l'on pense de Dédé président de Guilde, notre nouveau prévôt. Sur le podium également : Arnaud Jossien de Cappelle la Grande. Suivis par Hervé Daurelle, Jacques Bernard et Xenia Lazo.
Geoffroy et Joël assurent. Serge N. trinque.
Ivan repart avec la clé pour comprendre comment les bières, en France, sont souvent moins bonnes qu'en Tchéquie.
Prosit !

cliquer pour agrandir

Les photos du 43ème rapide